Cette semaine se tient la quatrième édition de C2-MTL, la rencontre de la créativité et du commerce à Montréal. Un évènement phare dans le circuit des conférences d’affaires.

C’est aussi ma quatrième participation et à ce titre, je salue les efforts de l’équipe de C2 et de Sid Lee, qui poussent le concept encore plus loin et réinventent une bonne portion de la conférence.

À travers les années, nous avons pu découvrir des conférenciers de la nouvelle économie, comme Tony Hsieh de Zappos, ou des vétérans comme Michael Eisner ou Francis Ford Coppola. Cette année, en cette première journée, la personne qui eut le plus grand impact est sans aucun doute David Rose, du MIT Media Lab.

Il nous a fait une présentation de haut vol sur l’innovation et partagé avec nous le fruit de ses recherches en nous invitant chez lui, dans une maison hyper connectée.

Il nous a démontré, via son « enchanted chart », tous les objets qui peuvent agrémenter notre vie par la connectivité : http://enchantedobjects.com.

Un parapluie connecté et équipé d’une ampoule L.E.D. pourrait vous indiquer d’avance une journée pluvieuse. Une table à café vous fait voyager avec Google Earth. Ou encore une petite caméra qui se clipse à votre chemise et capte toute seule une série de photos de votre journée (idéale pour vos souvenirs, mais aussi très utile pour des professionnels en recherche marketing).

Bien sûr, la réalité du monde des affaires est un peu différente : beaucoup d’entreprises en Amérique du Nord mettent encore à niveau leur site Web, certaines commencent à s’aventurer dans l’espace des médias sociaux.

Mais l’innovation est avant tout un état d’esprit. Voici d’ailleurs un exercice que je vous suggère de faire : la prochaine fois que vous êtes assis, regardez autour de vous et pensez aux objets qui pourraient changer votre quotidien s’ils existaient… sans vous demander si c’est faisable ou non, vous n’avez qu’à juste projeter votre imaginaire dans la science-fiction.

Un peu comme dans les films d’enfants ou des films à très haut niveau de créativité, vous pourriez entraîner votre cerveau à penser de manière innovante, et qui sait où cela pourrait mener votre façon de faire.

Jean-François Bouchard l’a encore répété aujourd’hui : le statu quo en affaires est trop risqué, vous devez constamment changer les choses et innover.