L’avantage d’être en affaires depuis plus de 25 ans, c’est d’être capable d’observer les différents marchés, l’économie en général et surtout, comment les dirigeants des entreprises réagissent.

Il est inévitable tôt ou tard que l’économie ralentisse, se contracte et qu’il y ait une récession technique ou réelle. Cela étant dit, on fait quoi ?

La crise des années 1980, pour moi la plus marquante, a fait école. Qu’avons-nous constaté ? La majorité des entreprises ont paniqué. Elles ont réduit leurs dépenses tous azimuts sans évaluer les potentiels effets négatifs au moment de la reprise ce qui a été, pour beaucoup, catastrophique.

Dirigeant d’entreprise, quel est votre rôle dans la crise ?

En tant qu’entrepreneur ou dirigeant d’entreprise dans ces périodes tumultueuses, vous devez vous assurer d’investir dans votre organisation.

Ne pas être paralysé par la peur et anticiper la relance.

En période de crise, vous êtes confronté à un marché encore plus compétitif. Raison de plus pour vous soucier de la perception que vos clients et vos collaborateurs ont de votre marque.

Pour cela, vous devez évaluer ce qui va vous permettre de travailler sur deux fronts, le court terme et le moyen terme.

Dans quoi votre entreprise doit-elle investir?

Dans de nouvelles compétences ! En technologie, en équipement ou simplement dans de nouvelles idées ; votre organisation doit être en mouvement.

À l’interne, c’est un bon coup pour vos ressources humaines. Les employés vont sentir que vous êtes en contrôle et vous pourrez compter sur leur potentiel pour faire des gains.

À l’externe, vous envoyez un message clair au marché et à vos clients : vous êtes une compagnie dynamique et qui fait partie de l’équation pour ses propres succès.

Dans cette démarche stratégique, vous devrez avoir un portrait clair et priorisé de votre capacité financière et humaine.

Rappelez-vous de ne pas seulement mettre l’emphase en gestion sur les tâches régulières et quotidiennes, mais de toujours impliquer toute votre organisation dans votre démarche globale de positionnement d’entreprise.

Vous comprendrez à travers mon message que mes recommandations touchent à deux éléments vitaux pour votre entreprise : de maintenir ou de renforcer votre marque et d’augmenter vos parts de marché.

À vous de jouer, le statu quo n’est pas une option dans l’économie actuelle.