Si vous êtes parmi les millions de gestionnaires de sites Web qui utilisent la plateforme de gestion de contenu WordPress, soit des 30 % de tous les sites Web, il y a de fortes chances que vous ayez reçu une notification pour une mise à jour de la version 4.X à la version 5.

Lorsque le chiffre principal de la version monte de 4 à 5, cela indique qu’il s’agit d’une mise à jour majeure et que la nouvelle version comporte de grands changements. Dans le cas présent, les professionnels WordPress s’entendent pour dire qu’il est préférable d’attendre un peu pour la migration.

WordPress est un environnement complexe où des milliers de contributeurs sont impliqués, dont les développeurs de thèmes graphiques et d’extensions supplémentaires (plug-ins). Il devient impossible de tout prévoir dès le départ.

Bienvenue dans l’époque Gutenberg

Déjà en option dans les dernières versions 4.9.X de WordPress, le nouvel éditeur Gutenberg apporte une nouvelle expérience dans la rédaction et l’édition de vos pages de contenu et billets de blogue. Le nouvel éditeur Gutenberg propose plus d’options, il est plus intuitif et facile d’utilisation. Gutenberg permet à tous de créer des contenus plus élaborés que du texte et des photos, y compris pour ceux qui n’ont aucune compétence en programmation.

Antérieurement, pour faciliter la création de contenu complexe, les éditeurs d’extensions avaient développé des outils qui n’étaient pas nécessairement compatibles entre eux, ainsi qu’avec d’autres fonctions utilisées sur certains sites.

Pour ces raisons, Solocom conseille d’attendre 2 à 3 semaines avant de procéder à la mise à jour de votre site WordPress. Le temps de s’assurer que les modifications contenues dans la mise à jour sont stables. Selon le thème et les extensions en place, vous pourrez aussi valider que ces éditeurs ont bien testé la version 5 de WordPress avec la plus récente version de leur cru.

Agissez prudemment, mais agissez

Préservez-vous des vulnérabilités.

La mise à jour à la version 5.0 de WordPress vous assure d’avoir un site performant et sécuritaire.

  • Assurez-vous d’avoir validé que votre thème et vos principales extensions aient été testés (une recherche par mots-clés avec « WordPress 5 + le nom du module » vous permettra de trouver la réponse assez rapidement);
  • Gérez votre risque et faites une copie de sauvegarde de la version précédente de votre site;
  • Si possible, testez d’abord en toute sécurité dans un version de développement, au lieu de prendre le risque directement sur le site accessible au public;
  • Débutez par la mise à jour du thème et des extensions, puis passez ensuite à la mise à jour de WordPress.

À l’inverse, ne pas tenir son site à jour (par exemple, aucune action depuis 1 an ou plus) risque de le placer à risque. Si vous avez déjà entendu que WordPress est la plateforme la plus attaquée, c’est vrai. D’une part, comme c’est le système de gestion de site Web le plus utilisé, c’est normal qu’il soit le plus attaqué en proportion. Mais aussi, comme c’est géré par une communauté ouverte, les failles trouvées sont aussi publiques. Une personne mal intentionnée peut donc facilement utiliser des informations sur un problème connu et viser uniquement les sites qui n’auront pas mis à jour leur système.

Comme vous le voyez, WordPress comporte de très nombreuses qualités et facilite grandement les publications sur le Web, mais le prix à payer pour cette accessibilité est de devoir passer un peu de temps à en faire l’entretient, un peu comme vous le faites pour une voiture. Comme pour la mécanique, plus on retarde à prendre en charge un problème mineur, plus ce dernier risque de prendre de l’ampleur. Il en va de l’image numérique de votre entreprise!

L’équipe Solocom

L’équipe de Solocom peut prendre en charge ces éléments pour vous. Travaillez avec nous et dédiez-vous au développement de votre entreprise !

Pour en savoir plus sur nos plans d’entretiens et de mises à jour communiquez à l’adresse suivante: info@solocom.ca